Formation sur : Le vieillissement et les maladies neurodégénératives, Le 15 Octobre 2016 à Toulouse

Description du Séminaire

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, on assiste dans les pays développés, à une préoccupation accrue des MND (Maladies Neurodégénératives) avec un pic, dans l’actualité, lors du fameux épisode de la « vache folle ». Certes, celui-ci ne concerne pas directement l’homme mais il a constitué un modèle physiologique, au demeurant très vulgarisé par la presse, ayant des analogies effrayantes avec les MND. Il a suscité une prise de conscience immense sur les conséquences néfastes de l’alimentation industrialisée non seulement des bovins mais aussi des volailles, des poissons d’élevage, etc., et finalement l’interrogation s’est portée sur ce que cette industrie alimentaire fournissait à l’homme. Des dysfonctionnements, parfois des scandales sont dénoncés à son propos comme dans le dernier épisode de la viande équine.

Parallèlement la Médecine, non seulement impuissante dans le traitement de ces maladies, mais aussi dans une recherche précise et sans concession sur leur étiologie, laissait parfois penser qu’elles sont liées au vieillissement physiologique inéluctable, ce qui n’est pas faux mais partiel.
En effet, on constate une augmentation de la prévalence de la maladie d’Alzheimer, par exemple, avec le vieillissement des populations, mais cette généralité est insuffisante et néglige l’influence délétère des pesticides (Combien de cultivateurs particulièrement touchés sont assidus aux consultations de neurologie hospitalière ?), la polymédication outrancière, l’alimentation industrielle « calorie vide » et ses multiples additifs (voir les effets de la « junk food »), et aussi certains dérapages de la vaccination systématique…

Le docteur Michel Henri Oliva proposera une approche préventive de ces principales maladies fondées sur l’alimentation, l’hygiène environnementale et comportementale ainsi que la complémentation nutritionnelle ciblées au cas par cas à partir des données d’une anamnèse individuelle approfondie. Il sera aussi question de l’aide que peut apporter le thérapeute aux « accompagnants » (famille, amis et soignants) de ces personnes. Oui, on verra qu’ il y a encore une vie possible pour elles. Et si une partie de ces graves maladies présente un lien avec le grand vieillissement lié à l’allongement continu de la vie, ne faudrait-il pas revoir ce vocabulaire stigmatisant hérité de la psychiatrie kraepelinienne du XIXè siècle : « démence sénile », et début XXè, « maladie d’Alzheimer »(1906-1907) ? Les anglophones emploient déjà l’expression « Mild Cognitiv Impairments (MCI) » qu’on peut traduire comme déficits cognitifs légers à modérés, ce qui présente l’avantage d’être descriptif, de s’en tenir au trouble principal et non à la personne dans son ensemble, l’étape suivante étant : troubles cognitifs profonds. La journée commencera par les mécanismes du vieillissement et leur prévention possible avec une touche « anti-aging » et se poursuivra par ce que peut apporter le thérapeute pour atténuer les troubles cognitifs qui s’installent progressivement au point d’atteindre entre le quart et le tiers des personnes âgées de plus 85 ans dont le nombre croît annuellement en Occident comme dans des pays continents tels la Chine et l’Inde.

Conférencier : Docteur Michel Henri OLIVA Psychiatre – diplômé en neurosciences – diplômé en micronutrition et aliments santé membre praticien de la Société de Psychanalyse Freudienne

Date : Samedi 15 Octobre 2016

Horaire : 9h00 à 18h00

Lieu : Mercure Toulouse Compans Caffarelli  / 8 esplanade Compans Caffarelli / 31000 TOULOUSE

 

Inscription : gratuite

Pré Requis : 

  • IMPORTANT être un professionnel de santé
  • Être inscrit a notre  Newsletter
  • Inscrivez-vous en cliquant ici et compléter ce formulaire.*
*Nombre de place limitée, inscription OBLIGATOIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*